Tests

Samsung Galaxy Beam

11 février 2013

1/ Construction Le Galaxy Beam est sans conteste l’un des Smartphones les plus innovants de l’année du fait de la présence d’un vidéoprojecteur intégré. Toutefois, Samsung n’a pas cru bon de surprendre outre mesure ses potentiels clients en proposant un design différenciant pour ce mobile. Évidemment, le pourtour jaune n’est pas courant et fait un peu sortir le Beam du lot. Mais ses lignes restent désespérément conventionnelles. On retrouve encore et les mêmes bords légèrement arrondis, la face avant noir flanquée d’un bouton « Home » central sous l’écran et la coque en plastique. En somme, il s’agit d’un design banal qui nous fait penser à un Galaxy Ace, en plus gros. Coté ergonomie, le Beam reste compact avec son écran 4″ et son épaisseur ne pas trop de souci , il dépasse les 12mm d’épaisseur.

2/ Ecran Le Galxy Beam présente un simple écran TFT 4’’, de résolution 480×800. Une taille d’écran assez confortable, qui permet de profiter correctement du navigateur Web Côté rendu, il s’en sort bien avec des contrastes et des couleurs corrects. Sa finesse d’affichage n’est pas exceptionnelle, mais cela reste très acceptable. Seul bémol, la lisibilité de l’écran à l’extérieur. Pour le reste, il fait parfaitement l’affaire Il faut dire qu’un tel afficheur s’avère tout à fait correct pour profiter pleinement du navigateur Web. Bien sûr, il ne vaut pas un écran HD, mais le fait de le manipuler en mode paysage permet de limiter le nombre de manipulations pour lire correctement les « vraies » pages Web

3/ Autonomie En utilisation dite « modérée » (un peu de web, musique et appels dans une journée) on peut arriver facilement à deux jours avec une fin de journée difficile en J2. C’est plutôt bon. Si vous utilisez le pico-projecteur, vous devriez en tirer 3h entières seulement, d’où l’ajout de la seconde batterie, et pas n’importe puisqu’elles font chacune 2000 mAh. Le socle inclus dans la boite permet de recharger l’une des batteries de manière indépendante et donc de ne pas mobiliser le Smartphone trop longtemps pour ces opérations de recharge

4/ Multimédia Le capteur photo n’affiche que 5 méga pixels et permet de filmer dans une résolution HD 720p. Des caractéristiques inférieures, mais le Galaxy Beam permet de capturer des photos et des vidéos d’assez bonne qualité. Le seul petit reproche vient de la fidélité des couleurs qui sont parfois un peu effacées. Aussi, la qualité des photos baisse lorsque la luminosité faiblit. Quant à la capture vidéos, elle s’effectue dans une résolution maximale de 1280 x 720 pixels, et à 30 images par seconde.Il faut dire que la présence du projecteur pousse le Galaxy Beam à lire tous les formats habituels que l’on trouve sur le Web comme les DivX / XivD ou les mkv. Les performances en lecture sont très bonnes pour les fichiers vidéos en résolution standard ou ceux en HD 720p. En revanche, les choses se gâtent pour ceux en Full HD 1080p

ZOOM : La fonction de vidéo-projection fait du Galaxy Beam un Smartphone unique. Ainsi, le constructeur Sud-Coréen a mis en place un mobile capable de projeter une image pouvant aller jusqu’à 50 pouces (127 cm) à deux mètres de distance. De ce point de vue, le résultat reste vraiment bluffant. la fonction de projection de ce Smartphone est déjà mieux qu’un simple gadget. Quelques contraintes demeurent comme l’obligation de trouver une surface unie, de préférence le plus claire possible pour projeter une image ou une vidéo, ou encore d’être dans une pièce sombre. Toutefois, même dans un endroit assez lumineux, il reste possible de projeter à une courte distance les choses que vous voulez monter. Entendez par là que s’il n’est pas envisageable de regarder un film dans de bonnes conditions dans une pièce éclairée, il est en revanche parfaitement envisageable de projeter des photos et des vidéos en vous plaçant à vingt centimètres d’une surface plane. Notez, aussi, que le son diffusé par le Smartphone est d’une puissance correcte. Au-delà de ce bilan globalement satisfaisant pour la qualité de la projection, Samsung a également parfaitement intégré la fonction dans le Smartphone. Pour la déclencher, il suffit de faire un appui long sur une touche mécanique positionnée sur le flanc droit. Ensuite, il faut régler manuellement la mire afin d’obtenir l’image la plus nette possible. Cela se fait de manière très simple, avec les boutons de volume ou via une jauge qui apparait sur l’écran du Smartphone. Ce qu’on apprécie tout particulièrement, c’est le fait que c’est l’ensemble de l’affichage du Beam qui est projeté. La fonction se comporte donc véritablement comme un écran externe. Cela laisse donc la possibilité de profiter non seulement des contenus multimédias, mais également de toutes les autres fonctions du Smartphone comme le navigateur Web, Google Maps ou toute autre fonction qui vous passe par la tête. Samsung ne s’est d’ailleurs pas arrêté en si bon chemin puisqu’il a également eu la bonne idée d’intégrer un mode Quick Pad qui permet d’écrire avec le doigt directement sur l’écran. Vous pouvez régler l’épaisseur du trait, ainsi que sa couleur. Sur le papier, cette fonction peut se révéler très utile dans un cadre professionnel. Le constructeur a également inclus plusieurs autres fonctions dédiées au projecteur comme le mode ambiance qui permet à l’utilisateur de se créer un écran de veille avec ses images et ses chansons et qui sera projeté. Le mode briefing fait pour sa part davantage office de réveil, toujours avec projecteur. Enfin, notez que ce projecteur peut aussi servir de lampe torche assez puissante, une option permettant de l’activer pour cet usage en projetant uniquement du blanc.

Notre avis Le Galaxy Beam est un terminal particulier à juger car en soi il ressemble beaucoup à d’autres terminaux de la gamme Galaxy, notamment le S Advance. On pourrait d’ailleurs affirmer que le Beam est un S Advance avec pico-projecteur. Côté conversations, la qualité audio est au rendez-vous. Sans être exceptionnelle, elle remplit suffisamment bien son office pour que l’appelant et l’appelé s’entendent parfaitement, sans qu’aucune microcoupure malvenue ne s’invite. Enfin, le Galaxy Beam peut connaitre un succès chez le milieu professionnel pour peu qu’il bénéficie d’un bon appui en communication et marketing au prés d’une clientèle bien précise.

Le plus   

  • Bonne qualité de fabrication
  • L’épaisseur raisonnable malgré le vidéoprojecteur
  • Réactivité de l’ensemble du système
  • Lecture multimédia honorable
  • Navigateur Web fluide et réactif

Le moins

  • Design
  • Le pourtour jaune
  • Capture de photo et vidéos correctes, sans plus
  • Pas de lecture des vidéos 1080p (pour l’instant
  • Android 2.3 et pas 4.0 à la sortie

Fiche Technique

  • Format du téléphone : Monobloc à écran tactile
  • Hauteur : 124 mm
  • Largeur : 64,2 mm
  • Profondeur : 12,5 mm
  • Poids : 145 g
  • Diagonale de l’écran : 4’’
  • Résolution : 480 x 800 pixels
  • Technologie de l’écran : TFT tactile Capacitive Multipoints
  • Nombre de couleurs : 16 Millions
  • APN : 5 méga Pixels
  • avec Flash LED + Auto Focus
  • Appareil photo, pico-projecteur 15 lumens
  • Enregistrement vidéo
  • Lecture musique
  • Radio FM
  • Sortie Mini Jack 3.5 mm
  • Réseaux GSM : 900 / 1800 / 1900
  • Réseaux 3G : Oui
  • Compatibilité : EDGE, GPRS
  • Compatible JAVA
  • Mémoire interne : 8 GO
  • Support cartes mémoires : MicroSD jusqu’à 32Go
  • Fonction mains libres
  • Support des MMS
  • Navigateur internet
  • Integration SNS
  • Google Search, Maps, Gmail
  • YouTube, Google Talk
  • Support du Bluetooth 2.1
  • Synchro données PC
  • Port Micro USB
  • Capacité de la batterie : 2000 mAh
  • Autonomie en veille : n/c
  • Autonomie en communications : n/c
impression Imprimer envoyer l'article par mail title= envoyer par mail syndiquer le forum Réagir