Actualités

Le mobile by Mobilis

23 avril 2012

Par Abdelghani Talbi

Il s’agit là d’une opération qui va certainement changer la donne du marché des mobiles en Algérie. En effet, depuis l’ouverture du marché de la téléphonie en Algérie, les opérateurs sont restés loin de la commercialisation du handset. Ils ne se sont contentés que des offres Data et les avantages des différentes formules de la Sim. Une orientation dictée par le fait que, d’une part, la majorité des constructeurs n’étaient pas présents d’une manière officielle sur le marché et, d’autre part, les opérateurs étaient préoccupés par une course effrénée vers le parc d’abonnés. Ainsi, mis à part quelques petites offres de pack (mobile+carte Sim prépayée), le consommateur devait choisir au préalable son mobile avant de se présenter chez l’opérateur pour s’offrir sa carte Sim. Même la vente Corporate ne donnait pas beaucoup d’alternatives dans le choix du mobile.

L’ARPT annonce la couleur

Coïncidence ou hasard du calendrier, la grande opération de Mobilis intervient quelques jours après la décision de l’ARPT, l’organe régulateur du marché d’interdire aux opérateurs de proposer des packs (téléphone subventionné et puce) avec leurs offres prépayées. Ce genre d’offre n’est autorisé qu’aux seuls clients post-payés, autrement dit à ceux qui souscrivent un abonnement annuel. Une décision qui tend, selon la présidente de l’ARPT, Zohra Derdouri à stabiliser le marché, à mettre fin aux abonnés virtuels et à assurer une concurrence saine entre les opérateurs « l’interdiction des offres dans le segment prépayé vise à favoriser le développement des offres post-payées et à fidéliser les abonnés. Cette opération va réduire le fossé qui existe entre le post payé et le pré payé.

Mobilis ouvre la voie

Cette décision a été différemment appréciée par les opérateurs. Si certains ont relevé l’aspect discriminatoire de la décision, d’autres, à l’image de Mobilis ont salué la décision de l’ARPT. Mohamed Salah Daas, conseiller auprès du DG, chargé de la relation presse et des relations publiques affirme que l’opérateur historique soutient la décision « la décision d’interdire les packs dans les offres prépayées vise à pousser le marché dominé par le prépayé vers plus de maturité et développer beaucoup plus les offres post-payées » Ainsi, les directives de l’ARPT sont sérieusement prises en considération par l’opérateur historique qui devient le premier à se lancer dans la course des offres post-payées, une position logique dans la mesure où l’opérateur possède la plus grande part de marché dans le segment du post payé (un peu plus d’un million d’abonnés), soit un atout considérable pour Mobilis à la veille du lancement de la 3G. « Notre rôle est d’éduquer le consommateur et l’orienter plus vers le post payé. » Ainsi, du coté de Mobilis, on veut d’abord inverser la tendance en incitant le client à se rapprocher des boutiques pour choisir son mobile, sa formule et son forfait.

4 marques pour commencer

Une opération qui avantage le client à tous les niveaux. D’une part, il bénéficie de la meilleure tarification des appels et des offres gratuites selon l’abonnement, mais aussi, des meilleurs prix des mobiles. Mieux, les abonnés de Mobilis auront l’embarras du choix puisque l’opération lancée par Mobilis concerne, dans un premier temps, quatre constructeurs, à savoir Huawei, ZTE, Sony Ericsson et Blackberry. La direction de mobilis espère attirer vers elle les autres marques et notamment Samsung, Nokia et Alcatel Mobile. Ainsi, les téléphones disponibles en Pack avec abonnement sont vendus moins chers que ceux disponibles en Pack sans abonnement puisque l’achat d’un Pack avec abonnement est accompagné d’un engagement de la part de l’abonné. Ainsi, Mobilis mettra, dans un premier temps, en version pack, une partie de la gamme de chaque constructeur et aussi des mobiles exclusifs que le client ne trouvera pas ailleurs, comme c’est le cas pour le Blade de ZTE ou encore la gamme Blackberry. Ces mobiles ont été importés par l’opérateur lui-même qui s’est chargé également des modalités d’homologation chez l’ARPT.

Les Tablettes aussi

La première opération de Mobilis concerne une douzaine de modèles dans les quatre marques citées plus haut. On trouvera le U 8180 de Huawei, connu sous le nom de Gaga, le Blade de ZTE, toute la gamme Balckberry, (le bold 9900, le Curve 8520, le curve 9300, le bold 9780, le bold 9700), ainsi que la gamme Sony Ericsson avec les Xperia Arc S, le Ray, le Néo, le Mini, le X8 ainsi que le dernier live withWalkman. Les abonnés de Mobilis seront aussi servis dans le secteur des tablettes puisque l’opérateur a prévu dans cette première opération la tablette de Huawei la Madia Pad. Ainsi, le client peut s’offrir une tablette à bon prix avec une Sim Data dans le réseau EDGE. Du coté de l’opérateur, on nous assure que cette opération n’est que le début d’une nouvelle ère pour le consommateur Algérien qui sera mieux servi et plus protégé.

impression Imprimer envoyer l'article par mail title= envoyer par mail syndiquer le forum Réagir