Actualités

Détails de la tablette Xperia Z2 Tablet de Sony

15 avril 2014

Très large et roulant sous Android 4.4.2, la Z2 Tablet étonne par son poids et sa finesse, deux points qui ne sont pas du tout en adéquation avec sa taille. C’est bien simple, les ingénieurs de Sony sont parvenus à lui faire adopter un régime drastique jusqu’à perdre 0,5 mm d’épaisseur et surtout 69 grammes par rapport à sa première itération sortie l’an dernier : la Tablet Z. Mise à côté d’un iPad Air, elle mesure deux bons centimètres de plus en largeur. Cependant, la tablette d’Apple est plus lourde de 40 grammes et plus épaisse de 1,1 mm. Certes, on pinaille, mais ce sont sur ces différences que se battent aujourd’hui les modèles haut de gamme. D’aspect, la Z2 Tablet est épurée. Rien ne dépasse dessus. On est face à un objet plat aux bords légèrement arrondis. Les fioritures, Sony les laisse à la concurrence. Certifiée IP58, elle bloque la poussière et peut être immergée dans un mètre d’eau durant 30 minutes. Agréable à tenir en mains, elle est recouverte d’une dalle en verre sur sa face avant et d’une surface dite « soft touch » à l’arrière, une texture satinée très confortable au touché comparé au glosy de certains de ses congénères. Néanmoins, ce choix à un inconvénient : il récolte absolument toutes les traces de doigts qui, contrairement aux surfaces brillantes, s’effacent très difficilement. Bien entendu, on n’achète pas une tablette pour regarder son dos, mais à 500 euros la bête, on est en droit de réclamer un tant soit peu de perfection. Côté boutons, Sony suit les recommandations de Google qui veut que les touches de navigations d’Android soient intégrées à la surface de l’écran. Aussi, seuls trois boutons physiques subsistent. Les boutons Power et de volume sont disposés sur la tranche gauche de l’appareil. Bien dessinés, on s’aperçoit qu’à l’usage on ne peut pas appuyer dessus par inadvertance. Achevons ce tour d’horizon par les différentes sorties de l’appareil. Elle est équipée d’un port microUSB pour sa charge et la transmission filaire. Ce dernier est caché sur la tranche supérieure de la tablette, sous une protection qui suit le design de celle-ci. Le meilleur reste à venir puisqu’à côté de cette connectique on découvre avec joie la présence d’un port microSD permettant d’étendre ainsi à moindres frais la mémoire de stockage de la tablette.

impression Imprimer envoyer l'article par mail title= envoyer par mail syndiquer le forum Réagir